Meubles vintage 2

Meubles d’occasion : avantages et risques de l’achat sur internet

Bien qu’il y ait toujours eu un marché pour les meubles d’occasion, dans les brocantes ou  marchés aux puces hebdomadaires, avec l’arrivée d’Internet, l’achat et la vente de produits d’occasion ont explosé et n’ont cessé de croître.

Cet essor est dû en grande partie à eBay, mais par la suite, la naissance de plateformes locales telles que Wallapop et d’autres a entraîné le transfert de l’activité vers les sites web et les téléphones mobiles, avec l’avantage d’avoir accès à une gamme de produits beaucoup plus large, et un échange d’utilisateur à utilisateur sans intermédiaire.

Le rythme d’achat et de vente de meubles d’occasion s’est ainsi accéléré par rapport à ce qu’il était il y a dix ou vingt ans, mais, comme le prévient une restauratrice de meubles à Paris qui travaille dans son atelier à domicile, « la plupart des échanges se font sans aucune garantie ».

« Un individu se débarrasse d’un meuble et un autre le trouve intéressant et l’achète, mais ils ne savent pas vraiment ce qu’ils achètent, car la personne qui vend n’est pas un expert qui connaît le produit », poursuit la restauratrice, qui assure que cet échange en ligne ne nuit pas à l’activité de son métier.

« Au contraire, nous recevons davantage de meubles de la part de personnes qui ont acheté des aubaines qu’ils pensaient bonnes, mais il s’avère qu’elles sont en mauvais état et qu’ils veulent les réparer, et bien sûr, cela n’est pas bon marché », souligne l’experte.

Avantages des meubles d’occasion achetés sur Internet

Malgré tout, le restaurateur apprécie ce type d’objet et énumère ses avantages. « Tout d’abord, vous achetez un meuble ou une pièce de décoration que vous n’auriez pas pu acquérir autrement parce qu’il n’est plus fabriqué, c’est une valeur esthétique », dit-elle.

L’experte poursuit : « Deuxièmement, vous l’acquérez à un prix avantageux, et si le meuble n’est pas ancien, il peut être en très bon état, par exemple cela arrive avec les meubles Ikea, qui perdent rapidement leur prix, et dans une moindre mesure avec d’autres marques plus chères ».

S’il s’agit d’un meuble ancien qui nous intéresse beaucoup, la spécialiste nous conseille de bien inspecter la pièce avant de l’acheter pour s’assurer au moins que son apparence nous met en confiance, et si possible, de se faire accompagner par un restaurateur.

Inconvénients des meubles d’occasion achetés sur Internet

Comme le souligne la restauratrice, le principal inconvénient est « le manque de garanties », car même si nous payons un meuble à bas prix, nous ne sommes pas des experts et nous ne pouvons pas l’évaluer correctement, donc « c’est toujours un peu la loterie ».

La restauratrice recommande de toujours enchérir au prix le plus bas possible « car il est très probable que si la pièce nous intéresse vraiment, nous finirons par la prendre pour la restaurer », et explique que les restaurateurs « sont des acheteurs très actifs sur Wallapop car nous voyons beaucoup de pièces intéressantes qui sont en mauvais état ».

En général, la plupart des pièces qui circulent sur ce marché « ont besoin d’une mise à jour, parfois ce n’est pas grand-chose mais dans d’autres cas, il y a beaucoup de travail de restauration ».

D’autre part, il y a le risque de rencontrer des compagnons indésirables du mobilier, à savoir les vers à bois, qui sont des coléoptères xylophages qui vivent dans le vieux bois et le mangent.

Lorsque nous parlons de ver du bois, nous faisons référence au « petit ver du bois » (Anobium punctatum) qui est plus typique des vieux meubles ou des meubles qui n’ont pas été correctement traités pour empêcher son entrée. En fait, il est également connu sous le nom de « coléoptère des meubles ».

Cependant, le coléoptère est en fait le stade extérieur du cycle de vie, tandis que la larve, le véritable xylophage, vit dans des conduits qu’elle creuse dans le bois pour s’en nourrir. Le cycle commence lorsque le coléoptère pond ses œufs à la surface, d’où la larve éclot et commence à creuser.

« Plus le meuble est ancien, plus le risque de ver du bois est grand, et le problème n’est pas seulement qu’il détruit le meuble en question, mais aussi que les coléoptères adultes se déplacent vers d’autres pièces de bois de la maison et les colonisent », explique l’artisane.

À cet égard, elle recommande de bien vérifier la pièce et de s’enquérir des éventuels traitements antérieurs lors de la fixation du prix. Il faut rechercher des trous dans le bois ou des rainures semi-superficielles, ainsi que la présence de coléoptères.

Vérifiez également si le bois sonne creux ou s’il y a des traces de sciure ou de poussière sur les surfaces. Si une telle condition est détectée, cela ne devrait pas nécessairement nous empêcher d’acheter le meuble, mais il faut savoir qu’il faudra le traiter, bien que cela ne soit pas excessivement coûteux.

Comment évaluer le prix d’un meuble d’occasion ?

Dans le cas des canapés ou des fauteuils, il faut non seulement regarder l’aspect extérieur, mais aussi retirer les cuisines et examiner les coutures intérieures, ainsi que le rembourrage. Nous devons nous asseoir avec et sans coussins pour noter leur état. Il faut aussi regarder le dessous, même si c’est juste en inclinant le meuble.

Bien entendu, nous examinerons également les coutures et les finitions de tous les revêtements et, s’il s’agit de cuir, nous évaluerons les fissures, car dans ce cas, il est très probable qu’il faille le retapisser. En fonction de tout cela, nous fixerons le prix.

Si nous ne pouvons pas assister physiquement à l’inspection et/ou à la collecte, nous exigerons des photos de tout cela via Internet, ou nous poserons des questions exhaustives via le canal de discussion et nous demanderons même que l’état des meubles soit certifié.

Dans le cas des chaises, outre le rembourrage, nous évaluerons leur stabilité en nous asseyant et en les déplaçant un peu, afin de pouvoir les forcer. Nous examinerons également l’état des jambes, notamment au niveau des extrémités, car c’est là que se reflète l’usure.

Sur les armoires et les étagères, nous rechercherons des traces de vers à bois, ainsi que la solidité du cadre. Nous examinerons également le fond et les surfaces intérieures pour vérifier l’usure, les rayures, la poussière de vers à bois, etc.

Meubles vintage

-