Monstera 2

Monstera : soins et conseils de base

La Monstera est une plante tropicale originaire du Mexique. Il était très populaire dans les années 70 et 80, et depuis quelques années, il fait un retour en force dans nos salons. C’est une plante spectaculaire, qui peut atteindre une grande taille et qui est très décorative. Il possède des feuilles très caractéristiques qui poussent d’abord en forme de cœur et qui, à mesure qu’elles mûrissent, génèrent des ouvertures ou des « coupures » sur leurs côtés qui leur donnent leur célèbre nom. Aujourd’hui, nous allons vous expliquer l’ABC des soins de base de la Monstera Deliciosa – ne le manquez pas !

Trouver le meilleur emplacement pour Monstera Deliciosa

L’un des grands avantages de cette plante est qu’elle peut vivre aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur :

Si vous voulez le placer à l’intérieur, vous devez chercher un endroit lumineux, mais où il ne reçoit pas la lumière directe du soleil, car cela pourrait le brûler. Il est également important de le tenir éloigné du chauffage et de la climatisation. Lorsqu’elle est placée à l’intérieur, il est probable que ses feuilles continueront à pousser, mais elle ne développera pas de fleur.
Si vous préférez le garder à l’extérieur (à condition que les températures ne descendent pas en dessous de zéro), choisissez un endroit où il sera à l’ombre toute la journée. Si la zone est très froide en hiver, il peut être nécessaire de la recouvrir de plastique la nuit pour l’empêcher de geler. S’il vit à l’extérieur dans des conditions de température adéquates, il fleurira entre le printemps et l’automne (à partir de la troisième année). En fait, elle peut même produire des fruits !

Arrosage et nettoyage de la monstera

La Monstera est en fait une plante très facile à entretenir et elle est assez reconnaissante. L’idéal est de maintenir un rythme d’arrosage modéré, permettant au substrat de sécher entre les arrosages et d’éviter l’engorgement. Un signe que vous l’arrosez peut-être trop est le brunissement de l’extrémité des feuilles. Laissez-le sans eau pendant quelques jours jusqu’à ce que le sol et les racines aient perdu tout excès d’humidité, puis reprenez l’arrosage mais en l’espaçant un peu plus.

Il résiste aussi généralement aux environnements un peu secs, il n’est donc pas nécessaire de mouiller ou de pulvériser ses feuilles. Cependant, il sera heureux dans une pièce avec un humidificateur en marche. Compte tenu de sa grande taille, et surtout si elle vit à l’intérieur, il est bon de nettoyer la poussière qui a tendance à s’accumuler sur ses feuilles pour que la plante reste brillante et respire mieux. Pour ce faire, vous pouvez lui donner une douche de temps en temps (dans la baignoire ou sous la pluie), ou simplement l’essuyer avec un chiffon doux et légèrement humide.

Attendez le printemps pour fertiliser

Pour que votre Monstera soit au mieux de sa forme, il est préférable de le fertiliser au printemps, en répétant l’opération toutes les trois ou quatre semaines (en hiver, il est préférable de le laisser au repos). La plante recevra ainsi tous les éléments nutritifs dont elle a besoin pour se développer de manière régulière, forte et vigoureuse. Vous pouvez le faire avec un engrais spécial pour plantes vertes que vous trouverez sous forme de bâtonnets à enfoncer dans le substrat ou sous forme liquide, comme celui-ci de Compo :

Quand et comment rempoter un Monstera ?

Lorsque vous constatez que le Monstera ne pousse plus depuis un certain temps ou que ses racines inférieures dépassent déjà du pot dans lequel il vit, il est temps de le rempoter.

Comme nous l’avons expliqué dans notre post sur la transplantation des pots, il est important de choisir le bon moment et la bonne température généralement lorsqu’il ne fait plus froid, mais pas encore chaud : c’est-à-dire au début du printemps. Dans ce cas, il est très important que le nouveau pot ait un bon drainage au fond, afin que l’eau accumulée ne s’accumule pas et ne fasse pas pourrir les racines.

Profitez de la taille pour prélever des boutures de votre Monstera

Si vous souhaitez tailler votre Monstera parce qu’elle devient trop grande ou pour lui donner une forme, il est bon de le faire de manière à pouvoir prélever des boutures qui donneront naissance à de nouvelles plantes (si ce n’est pas pour vous, c’est pour offrir !). Pour ce faire, il suffit de couper un bourgeon déjà mature (avec une feuille adulte et bien développée) à partir de presque sa jonction avec la tige, y compris sa racine aérienne.

Une fois coupé, vous pouvez le mettre dans un vase avec de l’eau pour développer des racines et le planter en terre plus tard.

Redressez le buisson à l’aide d’un guide ou d’un piquet.

Bien qu’il soit parfois intéressant de cultiver le Monstera d’une manière « déséquilibrée », il faut savoir que ses tiges sont très épaisses et bien que flexibles ont beaucoup de force. Cette plante est en fait une plante grimpante : en effet, les racines aériennes s’accrochent à la surface qu’elles approchent pour guider la plante (qu’il s’agisse d’un arbre, d’un pieu planté dans le sol ou des fissures d’un mur sur lequel elle s’appuie).

Si vous ne savez pas comment maintenir votre Monstera en position verticale, pensez à le soutenir à l’aide d’un solide tuteur en mousse ou en fibre de coco solidement enfoncé dans le sol (s’il est trop fragile, la force de la plante finira par le faire céder). Utilisez de la ficelle ou du fil de jardinage pour attacher les tiges au piquet, en faisant très attention de ne pas les pincer pour qu’elles ne s’étranglent pas.

Monstera

-